Centre aquatique, gestion communale ou inter-communale?

Au moment où les réflexions semblent avancer sur la création d’un centre aquatique à Samoëns, l’analyse des conclusions du rapport annuel de la Cour des Comptes sur la gestion des piscines et centres aquatiques, paru le 20 juin 2018, est indispensable. Il en ressort en effet clairement que la gestion de ces équipements est toujours déficitaire, donc le coût du déficit est payé par les contribuables locaux, et d’autre part que le cadre communal est le moins adapté des cadres de gestion, seule l’intercommunalité est rationnelle. Quel que soit l’attractivité d’un futur centre aquatique, quelles que soient les modalités de montage financier, il faut donc savoir que cet équipement coûtera cher aux contribuables et que seule une gestion par la Communauté de communes est raisonnable.Il faut donc que ces éléments soient traités en toute transparence, la décision de faire cet équipement, qui peut faire sens, doit être entourée de tous les éléments d’information nécessaires.

> Découvrez le rapport de la cour des comptes : ICI

Posted by hgconcertation