Monthly Archives: mars 2018

A-t-on besoin de 800 nouveaux lits au Plateau des Saix ?

L’aménagement du plateau des Saix a connu en 2017 avec l’implantation du Club Med une nouvelle étape qui complète l’histoire déjà riche du domaine skiable de Samoëns.

Il faut se souvenir également que le projet qui a été approuvé ne se limite pas aux deux ensembles de bâtiments actuels mais que seront construits en aval de ces bâtiments principaux une série de 12 constructions comportant 45 « appartements chalet » contenant approximativement 200 lits. C’est en 2019 que les constructions devraient être réalisées.

La vérité sur la suppression de la taxe communale sur les remontées mécaniques.

La Gazette de Samoëns, datée de décembre 2017, s’appuie sur une chronologie inexacte. A dessein ? Il est indispensable de restaurer la séquence historique pour mieux construire le futur.

– La suppression de la taxe sur les remontées mécaniques ne date pas de 2003, mais de 2000, sous le mandat du maire, Adelin Malgrand. Le choix de supprimer ces taxes, dans le cadre de la délégation de service public signée le 25 septembre 2000, était motivé par la volonté de voir l’investisseur développer les remontées mécaniques du domaine de Samöens avec une participation de la commune de 42 millions de francs ( 6,4 millions €) au GME, financée par l’abandon des deux taxes, taxe communale sur la vente des titres de transports (3%) et redevance de concession (3%) pour financer cet équipement majeur.

– C’est par une délibération du 27 novembre 2006 que le conseil municipal, alors sous le mandat d’André Simond, a restauré une taxe communale, fixée à 3%, sur les recettes brutes provenant de la vente des titres de transport par les entreprises exploitant les engins de remontée mécanique. Ce vote mettait un terme à la situation crée par la municipalité précédente. Cette même délibération prévoit les investissements futurs et les seuils de déclenchement en fonction des lits crées. Elle prévoit l’extinction de l’exonération de la redevance de concession dès la réalisation au Plateau des Saix des 800 premiers lits nouveaux. De même la commune a imposé une redevance annuelle de 200000 € sur les remontées lui appartenant, alors qu’auparavant elles étaient mises à disposition gratuitement. Cette redevance décroît au rythme de remplacement des équipements.

La programmation indicative ferme sur les années 2007 à 2012 prévoyait au total 1600 lits sur le Plateau et, dans le village, 1695 lits appartements et 2900 lits en résidence de tourisme.

Il est temps de faire une mesure exacte de ces constructions au regard des engagements qui prévoyaient déjà, dans une tranche ferme de 2007 à 2012, un télésiège à La Char en 2011, un télésiège à Coulouvrier en… 2012 et la rénovation de la télécabine de Vercland en 2013. Il est également indispensable de mesurer l’ensemble des constructions édifiées dans la vallée qui est le bassin naturel de chalandise des remontées mécaniques. L’appréciation au seul niveau communal est devenue absurde.

La Gazette de Samoëns de décembre fait état d’un nouveau projet sur le Plateau des Saix en cours d’élaboration dans le cadre d’un appel à projet. Notons que cette démarche permet au moins la confrontation des idées et la mise en concurrence ce qui n’a pas été le cas pour le Club Med dont le prestige a suffi à convaincre les élus.

Il s’agirait d’édifier sur le parking du Soleil, situé en terminaison de la route qui dessert le Plateau des Saix, un ensemble de 800 nouveaux lits. La finalité de ce projet semble se limiter à deux objectifs majeurs : générer des taxes sur les remontées mécaniques et créer des commerces de proximité. La création de deux étages de parking souterrains devrait … réduire le coût du déneigement. On nous dit aussi que c’est l’occasion de requalifier de façon qualitative le parking qui n’est pas très beau, et c’est en effet une verrue peu esthétique…

L’argument développé est le renouvellement de la télécabine de Vercland par un engin moderne de dix places fonctionnant de nuit. Mais il est surtout précisé que ces 800 nouveaux lits devront permettre de récupérer les taxes sur les forfaits « concédées » par la municipalité en 2003 dans le cadre de la Délégation de Service public.

Si l’économie générale de ce projet de poursuite de l’urbanisation du Plateau se limite à cette analyse, il convient d’en signaler toute la faiblesse.

Les 420 chambres du Club Med, auxquels s’ajoutent les 200 lits de chalets, suffisent-ils à répondre aux critères de la DSP ? Cela parait réaliste et le programme du parking du Soleil, dès lors, n’est pas indispensable.

Est-il pour autant utile ? C’est un point dont il faut discuter en toute objectivité au vu d’un dossier cohérent et argumenté dialogue responsable entre toutes les parties concernées, élus, opérateurs, associations et citoyens. Il est indispensable de donner tout son sens à la commission de concertation annuelle qui permet un co-pilotage transparent et responsable de la gestion du domaine skiable.

Posted by hgconcertation